Photothèque

photo2.jpgphoto28.jpgphoto3.jpgphoto37.jpgphoto5.jpgphoto51.jpgphoto52.jpgphoto53.jpgphoto56.jpgphoto6.jpgphoto7.jpgphoto8 .jpgphoto9.jpgphoto2.jpgphoto28.jpgphoto3.jpgphoto37.jpgphoto5.jpgphoto51.jpgphoto52.jpgphoto53.jpgphoto56.jpgphoto6.jpgphoto7.jpgphoto8 .jpgphoto9.jpg

Editorial sur le Conseil National

 '

"Conseil National 2014 à Adjarra, contre vents et marrées" 

Porto-Novo,  le 17 Janvier 2014 

Un autre rendez vous statutaire pour le Prd, à Adjarra le 18 janvier 2014, son Conseil National. Quelques mois seulement après l'Université de vacances  de Djeffa. Conformément à une culture du respect des échéances en matière d'animation de la vie du parti, l'un des plus grands du pays.  

 

  Aucun prétexte ne saurait donc servir à un ajournement de cette rencontre au sommet de tous les animateurs des instances dirigeantes du parti à savoir la Direction Exécutive Nationale (DEN), le Bureau Politique, les présidents de commission, les présidents de sections,  les responsables de cellules, les responsables à divers niveaux. Ni la cherté de la vie ni la tension sociale ni la crise politique encore moins les tracasseries administratives liées au choix du site destiné à abriter les travaux de ce Conseil National. Les Tchoco-Tchoco seront à leur rendez vous... contre vents et marrées... à Adjarra le 18 janvier 2014.

Un parti de conviction et d'engagement se doit de prendre sa part, activement, dans l'animation de la vie publique nationale. Il fallait ces retrouvailles, la première de l'année, pour réfléchir voire se prononcer sur les grands défis nationaux de l'heure. Occasion de raviver certains grands principes professés par les instances du parti ces derniers mois. Ces principes ont pour noms : tenue effective des élections municipales avant la fin du premier trimestre 2014; lutte contre la corruption; consolidation de l'unité nationale; respect de l'indépendance de la justice et surtout l’organisation d'un dialogue national sans exclusif. Le Prd avait refusé de participer au gouvernement au motif qu’il est un parti d'opposition. De la même manière qu'il réfute toute idée d'assises nationales excluant le gouvernement et les forces politiques soutenant l'action gouvernementale. 

À l'interne, les attentes ne sont pas moins importantes puisque le Conseil national est considéré comme un mini congrès. Nul doute que les délégués seront invités à se pencher sur les grands dossiers en instance portant sur la vie du parti. Sans attendre de grandes révolutions, les militants ont l'occasion également de mûrir davantage les stratégies du partie en attendant les grandes échéances électorales. Face à l'inquiétude des citoyens, au chômage des jeunes, à la souffrance des femmes rurales et aux problèmes de la nation, un parti responsable à l'obligation d'ajuster continuellement ses stratégies. D’Adjarra partiront de nouvelles propositions et de nouvelles perspectives pour les Béninois. Les moments difficiles que traversent le pays ne peuvent  trouver de réponse que dans l'action des partis politiques à travers les différentes contributions à l'enracinement de la démocratie. 

Wabi  KARIM FAGBEMI

Sécrétaire Général du Parti du Renouveau Démocratique

 

 

Thèmes CN2014